Comment une grenouille aide à expliquer...

Publié le par Silane


Parfois on vit, on marche, on parle, avec cette impression de laisser quelqu'un d'autre agir à notre place; de n'être qu'un observateur de notre propre vie. Une moitié de cerveau consciente, et l'autre en mode automatique. On se regarde à travers le miroir de notre propre regard.

Publié dans Philosophique

Commenter cet article

Rino 12/05/2009 07:21

Et des fois les miroirs sont en abymes