...

Publié le par Silane




Le livre repose sur la table, à quelques centimètres de mes mains. Je n'ai pourtant pas le droit de le toucher, de l'ouvrir, de sentir la rugosité des pages que l'on tourne, de dévorer les mots qui le compose.
Je lui jette un coup d'oeil. Encore un. L'attente est insupportable. L'envie de passer outre le cours, le prof, et de me plonger dans l'histoire me démange.
C'est un manque à combler que mon âme réclame. C'est le besoin de changer d'univers, de découvrir d'autres mondes,d 'autres gens.  Un manque... Lire est une drogue, et je n'ai pas eu ma dose aujourd'hui.

Plus que six heures.
À la pause, je ne peux m'empêcher de commencer le roman.
Plus que quatre heures.
Je grapille ça et là quelques minutes de lecture.
Plus que deux.
Je n'en peux plus. Je veux, je
dois lire. Qu'arrive-t-il aux personnages? Que pensent-ils? Qu'aurais-je fait à leur place?
Plus qu'une heure.
La pire. Je ne pense qu'à ce livre, qu'à l'histoire que je (re?)découvre.
Plus que dix minutes.
Je bouts. Mes mains trembleraient presque de frustration.

Enfin l'heure. Je m'installe dans le fauteuil; j'ouvre le livre. Et je m'enfuis, libre, dans un autre univers. Sauvée.

Un bon livre doit faire cet effet.
Un livre intéressant.
Un livre attendu.
Un livre.


Publié dans Vie

Commenter cet article

Macada 03/02/2009 17:20

Ach, attente insoutenable que la tienne ! Je
compatis et j'admire (moi je craque si j'ai le bouquin avec moi).

Silane 04/02/2009 05:41


Malheureusement je suis obligée de résister, même avec le livre à ma portée...